L’étiquette qui cache la bouteille…

Des patients viennent à nous en se plaignant de phobie.

On adore, car rien de plus drôle à mener qu’un protocole de thérapie d’une phobie.

Mais hélas pour le charme du métier, la phobie n’est que l’étiquette que le patient a mis sur un trouble dans lequel il ne sait identifier le stress post traumatique. Sa phobie n’est que le haut de l’iceberg.

Phobie Scolaire

Imelda a une phobie scolaire : impossible pour elle de retourner au collège. Elle a peur des classes surchargés, des surveillants qui mettent une mauvaise ambiance pour controler les risques de débordement, les journées trop longues, les camarades trop distantes, les critiques adolescentes trop peu bienveillantes…  Donc elle reste à la maison et travaille toute seule à son rythme. Elle s’est émancipé de l’obligation scolaire avec le soutien de ses parents et des professeurs compréhensifs. Mais à la maison, entourée de sa petite soeur inquiète pour elle et de ses parents fort soucieux et attentifs à ses besoins, elle se sent en danger dès quelle perçoit une attente, un besoin d’initiative, une sollicitation pour faire des choses ensemble ou une critique quand elle ne respecte pas les règles du vivre ensemble (ce qui arrive souvent tant elle est « à coté de la plaque »…

created with microsoft fresh paintImelda souffre en fait d’un trouble de stress post traumatique: elle ne se sent pas protégée (elle a vécu des évènements dans laquelle elle s’est sentie seule et pas protégée et des situations gênantes ont été vécues comme relativement dangereuse à ses yeux). Elle n’a pas intégré encore le sentiment de sécurité que ses parents veulent construire autour d’elle et plus elle interprète les situations ordinaires de sa vie d’adolescente comme des situations dangereuses, plus elle conforte sa représentation qu’elle n’est pas protégée dans le monde.
Traitée pour son trouble de stress post traumatique relatif au sentiment d’insécurité, elle retrouvera facilement les moyens de vivre ce que vivent les adolescents de son age, alors qu’elle n’est pas moins forte ni moins intelligente ni moins adaptable qu’eux. Elle le sent bien.

Emetophobie

Ronan souffre d’une émétophobie : il a peur de vomir. En réalité, il a peur d’etre malade car ce serait le mettre en situation de faiblesse, livré aux soins de personnes pour qui il ne compte pas, qui ne sont pas assez concernées par son bien être… Alors depuis qu’il est tout petit il a installé, en mode hypervigilance interne, un monitoring pour surveiller son état de santé: il sent plus que quiconque les mouvements des organes de son abdomen, sa température, le rythme de son coeur… au moindre mouvement, c’est à dire dès qu’une digestion se met en route, c’ets à dire tous les jours,  le stress se réveille : alors il tremble, son coeur accélère, il a chaud et en même temps des sueurs froides, il ressent un poids sur l’estomac : il en a très peur, il pourrait vomir. … Est ce qu’il est en situation de pouvoir vivre cela sans gêner et sans honte… il lance alors une hypervigilance secondaire : qui le regarde? Alors il s’efforce de rester toujours entouré de personnes de confiance, bienveillantes et qui le connaissent… Voilà que sa vie commence à rétrécir un peu trop : il croit à une phobie du vomissement car c’est le type d’évènement vers lequel son imagination converge systématiquement. Mais c’est seulement un stress post traumatique lié à un trouble de l’attachement : son père n’aimait pas les enfants malades , il fallait qu’il réponde aux besoins de son père et qu’il s’empeche d’etre malade.
kiteIl sait bien reconnaitre les moments où il ne ressent aucun trouble : quand il est hyper stimulé par la pratique d’un sport extrême : surf ou kite surf ou wing surf.

On se servira de cette sensation de connexion de ses ressentis au monde, aux éléments, au vent, à la mer, à ses ressources physiques, dans un investissement cénesthésique fort en situation de plaisir, pour l’aider à développer les ressources de stabilité qui existent en lui, et débrancher le monitoring inopportun qui le monopolise de trop.

Sa vie pourra reprendre toute l’amplitude qu’il désire… Magnifique

Thérapie MOSAIC: Un protocole adapté

La thérapie MOSAIC est conçue pour offrir les moyens du discernement dans les troubles psychiques présentés par les patients. CEux ci se présentent souvent en agrégats, comme des bulles forment une mousse. Au coeur de l’ensemble, le trauma est souvent le trouble initial qui a « fait des bulles ». Qu’on en apaise les stress qu’il a produit et les autres bulles éclatent toutes seules ou se dissipent vite.

Alors si en lisant cela vous pensez avoir une phobie, contactez nous, nous vous aiderons à discerner si c’est une vraie phobie ou un vrai stress post traumatique.