Dépression et acceptation de soi

La dépression

La dépression est l’effet d’une somme de représentations négatives sur le passé, le présent, le futur, soi, les autres et le monde qui produisent une tristesse (du point de vue métabolique, la tristesse induit une baisse d’énergie dans le corps et moins de vibrations dans les cellules, on se SENT triste), une sorte de faiblesse qui se traduit quelquefois par un besoin de repli sur soi ou de besoin d’aide.

La dépression est la conséquence, ou la cause aussi quelquefois,  d’une faille narcissique qui fait que nous ne nous acceptons pas. Les conséquences sont que vous pouvez avoir plus ou moins, plusieurs de ces éléments:

  • nous nous focalisons ( on peut se focaliser un peu trop) sur nos défauts plutôt que sur nos qualités
  • nous nous sentons sans cesse jugé(e)s et/ou critiqué(e)s (avec un filtre sur les appréciations muettes ou explicites que nous vivons) . Et aussi avec une singulière application à ne pas voir ce que nous faisons bien parce que … la plupart du temps… :
  • nous nous dénigrons nous-mêmes
  • nous nous reprochons de toujours tout échouer (et on a tendance à ne pas voir ce qu’on réussit)
  • nous croyons, ou nous avons peur de décevoir notre entourage avec des performances qui ne sont pas « à la hauteur » de leurs attentes (ou de nos attentes fantasmées!). Cela peut se vivre avec une hyper exigence sur soi même, un besoin d’hyper efficience inquiète voire anxieuse..

Ces gestes cognitifs ou émotionnels sont inspirés par la croyance:
« je ne m’accepte pas parce que je suis persuadé(e) qu’il y a un danger à le faire, danger à m’accepter moi même, quoi qu’il en soit de ce que je suis. (En vrai une merveille mais ça serait compliqué de le reconnaitre… Les gens pourraient me trouver orgueilleux , trop ceci ou pas assez cela… mais ça c’est moi qui le pense…je projette les critiques avant que les gens / qui ne s’intéressent qu’à eux/ ne le pensent… )

HALTE A LA CRISE!

Contrer cette croyance est très simple.

Etape 1 : Gratitude et Célébration

Faites cela comme une hygiène quotidienne régulière. Simple et rapide, c’est très facile et très efficace.

Accrochez vous à cela comme à une bouée en mer!

Une première démarche toute simple qu’on peut faire même en énergie très basse est de pratiquer matin et soir l’exercice de la gratitude et de la célébration, tous les matins (mettez une sonnerie tous les matins et à ce moment là, exprimez un sentiment de gratitude pour vous ou une autre personne)  , tous les soirs exprimez un Bravo envers vous même. Si si, vous le méritez! et que ce Bravo vous fasse tressaillir d’allégresse, des pieds à la tête.

Etape 2 : Auto Acceptation

Dès que vous le pourrez, vous pratiquerez l’auto-acceptation de soi car c’est un antivirus à ces représentations négatives qui vous encombrent.

Pratiquer l’acceptation de soi, c’est être bienveillant(e) avec soi-même. Ce regard sur soi qui nous fait grandir, ce travail d’acceptation, porte sur des éléments concrets : ce sont les émotions, les pensées et les comportements que l’on adopte dans les situations qui nuisent à l’estime de soi.

Donc, si nous induisons une acceptation des conséquences, la peur disparaît, notre calme intérieur revient .

Il n’y a rien de tel que le calme n’est ce pas?

les 3 trésors de l’amour de soi-même

L’acceptation de soi renforce la confiance en soi : « Qu’est-ce que les autres vont penser de moi ?» N’est plus une question pertinente! Focalisez vous sur les 3 piliers de l’amour de soi. C’est un trésor qui vous appartient et que vous méritez.

  • oeuf mystère transPratiquer la bienveillance avec soi-même. (accueillir tous ses sentiments) 
    Calmer les ruminations mentales. (faire dialoguer ses parts -chaque sentiments – entre elles et qu’elles partagent leurs besoins)
    Arrêter de se dévaloriser. (vous n’êtes pas une chose, vous n’avez pas de valeur, « Etre » est, en soi, sublime. Jouissez de cela.)

Ce processus est personnel et peut varier d’une personne à l’autre. Mais voici quelques réflexions stratégiques qui pourraient vous aider :

  1. Réflexion personnelle : Prenez le temps de réfléchir, comme en un miroir, à vos qualités, vos réalisations et vos progrès. (faire une liste ou des post-it pour afficher autour du miroir de la salle de bain) et à vos sentiments dans toutes ses étapes, et comment ces actions répondent à vos besoins essentiels.
  2. Affirmations positives : Utilisez des formulations positives pour vous exprimez : c’est pas faux =  c’est vrai . Je suis moins fatiguée : je suis plus en forme.  Je ne suis pas fâchée que tu t’arrêtes de t’agiter et de faire du bruit : je suis heureuse que tu sois calme...  Cela oriente la façon de percevoir le monde. Cela vous mettra en confiance envers votre présent et votre avenir, vos capacités et votre potentiel. 
  3. Compassion envers soi : Soyez indulgent et compréhensif envers vous-même, surtout lors d’erreurs ou d’échecs. (aucune erreur qui ne soit pas l’occasion d’un apprentissage on le sait tous très bien) (aucune part de soi qui ne nous parlent pas d’un besoin très légitime) Connectez vous à vos besoins et accueillez les généreusement.
  4. Entourage soutenant : Entourez-vous de personnes qui vous acceptent tel que vous êtes et vous encouragent. … Et , en vrai si les gens critiquent mettez ça sur le compte de leur propre malaise : vous pouvez filtrer les messages pour vous en tenir aux faits et aux besoins exprimés.
  5. Objectifs réalistes : Fixez-vous des objectifs atteignables qui renforcent le sentiment de compétence et d’accomplissement… le Pas à pas : il est important d’être doux avec soi même. Rappelez vous la perfection n’existe pas, c’est un fantasme au service d’une blessure narcissique : je veux que les autres croient que je suis parfait, pour me sécuriser en me pensant infiniment aimable. c’est une entourloupe, et un piège! Aimez vous comme vous aimez les autres : tels qu’ils sont.
  6. Activités valorisantes : Engagez-vous dans des activités qui vous font vous sentir compétent et valorisé.
  7. Méditation et pleine conscience : Pratiquez la méditation pour vous aider à rester centré et présent… si on peut  (pratique d’attention et de concentration express ici)

Rappelez vous que l’acceptation de soi est un voyage, pas une destination. Soyez patient et constant dans votre pratique.

Cette proposition est trop compliquée choisissez le nécessaire et suffisant pour vous … et construisez votre projet de restauration de l’acceptation de vous même comme si vous étiez en charge de la restructuration du service dans lequel vous travaillez!!!! c’est primordial pour l’économie de votre petite entreprise MOI!